febrero 19, 2013

Appel à la Conscience

« L’Appel à la conscience » est la déclaration de principe du Projet Aladin. Il a été signé par le président Abdoulaye Wade, M. Jacques Chirac et Mme Simone Veil lors de la conférence de lancement du Projet Aladin à la Maison de l’UNESCO le 27 mars 2009 au nom de tous les participants. Depuis, des centaines d’intellectuels et de personnalités publiques du monde entier l’ont également signé.

(Publié sur : www.projetaladin.org )

Nous, responsables politiques, hommes de foi, historiens et intellectuels, venus de tous les horizons, affirmons que la défense des valeurs de justice et de fraternité, pour difficile qu’en soit le chemin, doit prévaloir sur l’intolérance, le racisme et les conflits.

Nous voyons aujourd’hui un flot de haine et de violence creuser chaque jour davantage le fossé de l’incompréhension.

Ces maux touchent singulièrement les relations actuelles entre les Musulmans et les Juifs, alors que des siècles durant – en Perse, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et dans l’Empire ottoman – ils ont su vivre ensemble, souvent en bonne intelligence.

Nous disons clairement que les Israéliens et les Palestiniens ont droit à leur État, leur souveraineté et leur sécurité et qu’il convient d’appuyer tout processus de paix ayant de telles visées.

Face à l’ignorance et aux préjugés, face à la concurrence des mémoires que nous refusons, nous croyons à la force de la connaissance et à la primauté de l’Histoire.

Nous affirmons, au-delà de toute considération politique, notre volonté de défendre la vérité historique car aucune paix ne se construit sur le mensonge. La Shoah est un fait historique : le génocide au cours duquel six millions de Juifs d’Europe ont été exterminés.

Sa portée est universelle car ce sont les valeurs de dignité et de respect de l’homme que l’Allemagne nazie et ses complices européens ont ainsi voulu anéantir. Nier ce crime contre l’humanité est non seulement une offense à la mémoire des victimes, mais aussi une insulte à l’idée même de civilisation.

Aussi nous pensons que l’enseignement de cette tragédie concerne tous ceux qui ont à coeur d’empêcher de nouveaux génocides.

La même exigence de vérité nous invite à rappeler les actions des « Justes » en Europe et dans le monde arabo-musulman.

Ensemble, loin des tentations du repli sur soi, nous proclamons notre volonté commune de favoriser un dialogue sincère, ouvert et fraternel.

C’est dans cet esprit que nous nous sommes réunis autour du Projet Aladin. Nous appelons toutes les femmes et tous les hommes de conscience dans le monde à oeuvrer avec nous dans le sens de la connaissance partagée, du respect mutuel et de la paix.

 

 

Fundación Asamblea de Ciudadanos y Ciudadanas del Mediterráneo
Calle San Francisco de Borja 20 – 8 - 46007 Valencia, Spain - Phone: +34 963 219 558 - E-mail: secretariat.facm@gmail.com