enero 16, 2014

En 2013, la BERD a investi 450 millions d’euros au sud de la Méditerranée

Article publié dans la rubrique “économie” de www.jeuneafrique.com, le 15/01/2014.

La Banque européenne de resconstruction et de développement (BERD) a injecté 450 millions d’euros pour financer plusieurs projets au Maroc, en Tunisie, en Égypte et en Jordanie.

C’est encore timide mais c’est déjà un premier pas. La Banque européenne de reconstruction et de développement, historiquement spécialisée sur les pays d’Europe de l’Est mais qui a étendu sa mission notamment à la partie méridionale et orientale de la Méditerranée (Semed), a investi en 2013 l’équivalent de 450 millions d’euros au Maroc, en Tunisie, en Egypte et en Jordanie. En 2012, l’institution dont le siège est à Londres avait annoncé vouloir cibler ces quatre pays, qualifiés de “nouvelles démocraties arabes”. L’objectif était alors d’investir jusqu’à 2,5 milliards d’euros par an dans cette zone.

“2013 a été la première année pleine d’investissement dans la région du Sud et de l’Est de la Méditerranée, avec des signatures dans les secteurs de l’énergie, de la finance et corporate”, a souligné la BERD dans un communiqué diffusé le 15 janvier.

Secteur privé

La BERD a ainsi participé à hauteur de 60 millions de dollars à l’Eurobond de BMCE Bank, a signé un accord avec le groupe marocain Banque centrale populaire portant création d’une facilité de financement des échanges de 50 millions de dollars, financé pour un maximum de 60 millions de dollars Serinus Energy pour le développement de quatre puits de pétrole en Tunisie ou encore accordé 15 millions à la Compagnie Minière de Seksaoua, au Maroc. La BERD a également injecté respectivement 20 et 18 millions d’euros dans les fonds de capital-investissement Capital North Africa Venture Fund II et Mediterrània Capital II, dédiés à l’investissement dans des PME d’Afrique du Nord.

En juin 2013, la BERD a par ailleurs inauguré son premier bureau permanent de la région Semed, à Tunis. Plusieurs projets sont actuellement à l’étude dont un prêt de 65 millions d’euros à l’Office National de l’Électricité et de l’Eau potable, au Maroc.

En 2013, la banque dont le mandat est de promouvoir l’initiative privée, a accordé au total 8,5 milliards d’euros de financement (un chiffre en légère baisse par rapport à 2012), principalement en Russie (1,8 milliard d’euros), en Europe du sud-est (1,65 milliard), en Europe centrale et les Etats baltes (1,6 milliard) et en Turquie (0,92 milliard).

Fundación Asamblea de Ciudadanos y Ciudadanas del Mediterráneo
Calle San Francisco de Borja 20 – 8 - 46007 Valencia, Spain - Phone: +34 963 219 558 - E-mail: secretariat.facm@gmail.com