mayo 16, 2014

Nouveau naufrage d’un bateau au large de Lampedusa

AFP et Reuters, sur www.lemonde.fr, le 12 mai 2014

Près de sept mois après le naufrage qui avait fait plus de 350 morts, un nouveau bateau transportant des immigrants clandestins a coulé, lundi 12 mai, au large de l’île italienne de Lampedusa.

L’embarcation s’est abîmée à 80 kilomètres des côtes libyennes et 160 kilomètres de l’île sicilienne, avec près de 400 personnes à son bord. Selon les médias italiens, au moins quinze corps ont été repêchés.

Environ « 200 personnes ont été sauvées, a indiqué par ailleurs un porte-parole des gardes-côtes italien.  Nous avons envoyé une alerte aux navires marchands croisant dans la zone et deux sont déjà sur place ».

UN NOUVEL ACCIDENT « TERRIBLE »

L’embarcation a été repérée en début d’après-midi par un avion des gardes-côtes italiens patrouillant au-dessus du Canal de Sicile. L’alerte a été donnée par l’équipage d’un remorqueur faisant la desserte avec des plateformes pétrolières dans la zone du naufrage, selon le site du journal La Repubblica.

Dans un communiqué, la marine italienne a précisé avoir envoyé vers la zone la frégate Grecale et le patrouilleur Sirio. Deux vedettes côtières ainsi qu’un hélicoptère se sont également rendus sur les lieux du drame.

La commissaire européenne aux affaires intérieures, Cecilia Malmström, a confirmé ce nouvel accident « terrible ». « Je suis bouleversée par cette nouvelle tragédie », a-t-elle déclaré dans un communiqué. « Il est de la responsabilité des Etats membres de l’UE de montrer de la solidarité et d’agir pour réduire le risque que de tels drames se reproduisent », a-t-elle affirmé, avant de plaider qu’il était « temps de traduire les paroles en actes. »

Le président du Parlement européen, le socialiste allemand Martin Schulz, candidat à la présidence de la Commission européenne, s’est lui aussi dit « choqué » par ce nouveau drame de l’immigration et a appelé l’Union européenne à agir pour protéger les migrants.

© Sipa/DR. Un navire des gardes-côtes portant secours à une embarcation en difficulté au large de l’île italienne de Lampedusa.

 

20 000 MORTS DANS LES VINGT DERNIÈRES ANNÉES

En moyenne, cinq navires militaires avec leurs hélicoptères et plus de 900 soldats et officiers participent quotidiennement à l’opération « Mare Nostrum », lancée en 2013 par l’Italie.

Ce naufrage est le dernier d’une liste qui ne cesse de s’allonger, d’autant qu’une météo clémente a provoqué une multiplication des départs ces dernières semaines. Le dernier naufrage en date, dimanche, a coûté la vie à au moins 36 personnes au large de la Libye.

Depuis le début de l’année, près de 22 000 migrants et réfugiés sont arrivés par bateau sur les côtes italiennes, soit dix fois plus que sur la même période de 2013, selon Rome. Au total, 20 000 personnes sont mortes noyées dans les vingt dernières années en Méditerranée, selon des organisations humanitaires.

 

Fundación Asamblea de Ciudadanos y Ciudadanas del Mediterráneo
Calle San Francisco de Borja 20 – 8 - 46007 Valencia, Spain - Phone: +34 963 219 558 - E-mail: secretariat.facm@gmail.com