01/12/2011 > 04/12/2011

deuxième Assemblée de l’ACM – Tunis, 1-4 décembre 2011

« Crises et Changements en Méditerranée :
La Citoyenneté en mouvement »
Citoyenneté, développement et démocratie

La première Assemblée des Citoyens et Citoyennes de la Méditerranée qui eut lieu en juillet 2010 à Valencia avait exprimée le besoin de favoriser l’émergence d’une communauté méditerranéenne des peuples, ancrée dans un espace politique méditerranéen et dans une citoyenneté méditerranéenne. Depuis 2011, les évolutions intervenues au Nord et au Sud de la Méditerranée ont démontré la détermination des citoyens et des citoyennes à imprimer fortement et durablement leur marque sur la vie de la Cité.

Ainsi, la nature et la portée des changements intervenus dans le Sud de la Méditerranée en 2011 est considérable. Quels que seront les aboutissements de l’onde de choc partie de Tunisie, il est d’ores et déjà certain que le visage de cet espace géographique ne sera plus le même à terme. L’Egypte a souligné le caractère tout sauf anodin de ces événements et aujourd’hui, tous les pays méditerranéens expriment, à des degrés divers, la profondeur des gestations d’ores et déjà engagées.

Des dynamiques citoyennes se retrouvent au Nord de la Méditerranée également, où une conjonction de facteurs a tout aussi bien consacré l’affirmation forte de la citoyenneté en réaction à la crise du politique. Cette même détermination des citoyens fait écho à la profondeur de la foi qu’ils ont en une possible et véritable amélioration de leurs perspectives.

C’est pourquoi le mouvement engagé n’est pas près de s’essouffler. Ces dynamiques citoyennes, qui vont se maintenir nécessairement dans le temps, soulignent une fois de plus, la communauté de destin qui unit les citoyens du Nord, du Sud et de l’Est de la Méditerranée. Ceux-ci, dans toute leur diversité, ont redonné aux notions de démocratie et de citoyenneté leurs sens premiers et prometteurs. Il va de soi que, avec cette page nouvelle maintenant ouverte, la Méditerranée aussi retrouve, par l’action de ses propres citoyens, l’opportunité de revenir à son sens naturel et premier, d’afficher son unité et ses continuités, et d’être source d’inspiration bien au-delà de son espace naturel.

Dans cette deuxième Assemblée, que nous avons décidé d’organiser à Tunis, participeront plus de 150 citoyens et citoyennes, provenant de tous les pays de la Méditerranée, et des représentants des diverses institutions et entités publiques présentes en Méditerranée telles que la Commission Européenne, le Parlement Européen, l’Union pour la Méditerranéenne, le Comité des Régions, l’Assemblée Locale et Régionale Euro-Méditerranéenne, les Comités Economiques et Sociaux Euro-Méditerranéens, la Banque Européenne d’Investissements, le Conseil de l’Europe, l’Assemblée Parlementaire Méditerranéenne, la Confédération Européenne des Syndicats, l’Alliance des Civilisations, la Fondation Anna Lindh, l’Union Africaine, la Ligue Arabe, l’Organisation de la Conférence Islamique, l’Union du Maghreb Arabe, du Gouvernement et du Parlement tunisien, entre autres.

PROGRAMME DEUXIEME ASSEMBLEE TUNIS

Fundación Asamblea de Ciudadanos y Ciudadanas del Mediterráneo
Calle San Francisco de Borja 20 – 8 - 46007 Valencia, Spain - Phone: +34 963 219 558 - E-mail: secretariat.facm@gmail.com